parcheminHaut Charron Ducharme

Les Ducharme à La Grande guerre de 1914-1918

Pierre Ducharme # 19 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'année 2014 a marqué le 100e anniversaire du début de ce qui allait devenir la plus effroyable guerre que le monde ait connu jusqu'alors, une terrible boucherie qui a conduit à la mort près de 18,6 millions d'êtres humains. De ce nombre, 9,7 millions étaient militaires, et 8,9 millions des civils, répartis en parties égales entre les belligérants, Empires centraux d'un coté, Alliés de l'autre (source: Wikipédia, 2015-03-30). Au terme de la guerre, quatre empires avaient disparu, soit les empires russe, allemand, austro-hongrois et turc. Les vainqueurs n'en sortirent pas indemnes pour autant: l'Empire britannique et la République française ne furent plus jamais les mêmes. La domination de l'Europe sur le monde avait vécu.Carabiniers Mont Royal 1

Au Québec et au Canada, 619 636 hommes se sont enrôlés volontairement ou ont été conscrits, dont 424 589 ont servi en Europe dans le Corps expéditionnaire canadien (C.E.C.), comme on appelait l'armée constituée pour cette intervention militaire. Dans le numéro d'avril 2015, Denis Charron a présenté les 46 descendants de Pierre Charron et Catherine Pillard portant le patronyme Charron et ayant participé à ce conflit. Dans ce numéro, nous en faisons autant pour les 60 Ducharme, descendants des mêmes ancêtres.

Présentation des informations

On trouve sur le site Bibliothèque et Archives Canada (référence 1 ci-dessous) le dossier de chaque recrue et de chaque conscrit, sous forme d'une brève fiche. Ces fiches se présentent en deux modèles : le premier s'applique aux enrôlés volontaires, le second aux conscrits en vertu de la loi édictée en 1917. Dans les deux cas, les renseignements inscrits sont similaires, sans être identiques, comme on peut le voir sur les illustrations ci-après. Ces informations sont principalement le nom du soldat, sa date et son lieu de naissance, son lieu de résidence, son emploi, ainsi que le nom de son plus proche parent (next of kin), habituellement son père, et le lieu de résidence de celui-ci.

De façon générale, ceci permet assez facilement d'identifier le soldat, malgré la graphie fantaisiste de certains lieux (St-Jean-de-Matha devient Genmata !). Les erreurs dans les dates de naissance sont cependant fréquentes; assez souvent, le jour et le mois de naissance sont exacts, mais pas l'année. Tout se passe comme si on essayait parfois de rajeunir ou de vieillir le sujet, à moins qu'il ne s'agisse tout simplement de négligence. Dans l'immense majorité des cas, les fiches sont en anglais, même pour les sujets demeurant au Québec.

Les Ducharme

Une recherche dans le site précité avec le mot-clef Ducharme ramène 124 dossiers de porteurs de ce patronyme. Cependant, les fiches correspondantes sont absentes dans 19 cas, donc nous n'avons de renseignements que sur 105 sujets. De ceux-ci, au moins une dizaine ne sont pas identifiables, laissant 95 fiches, dont 35 sont des Ducharme d'autres souches (Tétreault dit Ducharme, Provencher dit Ducharme etc.). Au final donc, 60 sujets ont pu être identifiés avec certitude ou quasi-certitude comme des membres de notre famille.

Ces 60 Ducharme proviennent dans leur majorité du Québec, mais 23 habitent l'ouest, surtout le Manitoba. Même s'il est parfois difficile de l'affirmer, il semble bien que la plupart de ces derniers soient des Métis. Quand on sait que la population du Manitoba était quatre fois moindre que celle du Québec en 1911, que les Métis avaient été spoliés de leurs terres et privés de leurs droits linguistiques au XIXe siècle, l'importance de cette contribution mérite d'être soulignée.

Volontaires ou conscrits, ces hommes ont sacrifié des mois ou des années de leur vie à cette guerre, y ont souvent laissé leur santé, et parfois leur vie. Ils méritent donc les hommages rendus à leur courage et à leur abnégation. Leurs parents, et le cas échéant leurs femmes et leurs enfants, ont aussi participé à ces sacrifices. Pour que ces sacrifices n'aient pas été vains, nous nous devons de mettre tout en œuvre pour que la diplomatie remplace la guerre comme moyen de résoudre les conflits.

Présentation des notices.

Dans chaque notice qui suit, les textes en caractères ordinaires reproduisent le contenu de la fiche du futur soldat, tandis que les caractères italiques indiquent mes commentaires, corrections ou ajouts. La parenthèse au bout de chaque notice spécifie la page où le sujet est inscrit dans le livre Descendance de François Charron dit Ducharme et Marguerite Piette (référence 2), ainsi que mon # de dossier. 

Pour plus d’information, pour des commentaires ou des ajouts, n’hésitez pas à me contacter 

Abbréviations:

«mat.» = numéro matricule de la recrue ou du conscrit

«PPP» = plus proche parent (next-of-kin)

* Ducharme, Adélard, mat. # 166320. Né le 1890-11-04 à Lyon Mountain NY, tuyauteur (steam fitter), célibataire, catholique, 24 ans 11 mois, mesurant 5'9", teint foncé, yeux et cheveux noirs, il demeure au 387 rue King ouest Toronto lorsqu'il s'y enrôle le 1917-11-27; il signe Adélard Ducharme. PPP: sa mère, Mrs J. Ducharme du 41 rue Tremont, Central Falls RI. À mon avis, c'est le fils de Joseph-Ciffroi Ducharme + Marie-Élise Préville (Précieux-Sang, Holyoke, MA, 1886-06-23). Démobilisé le 1918-03-29, Adélard épouse Annie McLivingstone le 1918-06-11 à Toronto (page 125; # 59867)

* Ducharme, Adolphe, mat. # 2140806. Né le 1891-08-08 à St Emelia Junction (sic), Joliette, QC, charpentier, célibataire, catholique, 27 ans, mesurant 5' 5½", teint foncé, yeux bruns et cheveux noirs, il demeure à Grand Forks CB lorsqu'il est arrêté le 1918-08-17, sans doute pour avoir évité la conscription. Il est conscrit le 1918-08-27 à Victoria CB; il signe Adolph Ducharme. PPP: son père Joseph Ducharme, demeurant à St Emelia Junction. Adolphe est de fait né et baptisé le 1890-08-08 à Ste-Élisabeth de Joliette, fils de Joseph Ducharme et Marie-Louise Derouin. Je ne sais rien de plus à son sujet (page 148; # 11269). 

* Ducharme, Adolphe Joseph, mat. # 3133549. Né le 1896-07-18 à Tecumseh ON, mécanicien, célibataire, catholique, 21 ans 9 mois, mesurant 5'6", teint rougeaud, yeux bleus et cheveux bruns, il demeure au 253 rue Sandwich, Windsor ON lorsqu'il y signe son engagement le 1917-10-08; il signe Adolphe Joseph Ducharme. PPP: son père Joseph Ducharme, même adresse. Adolphe était le fils de Joseph Ducharme et Emma Lespérance (Ste-Anne, Tecumseh,, 1879-01-20); il a épousé France-Isabel Maisonville le 1920-05-05 à Windsor ON (page 423; # 59876). 

* Ducharme, Adrien, mat. # 3169439. Né le 1895-09-12 à St-Jean-de-Matha QC, cultivateur, célibataire, catholique, 25 ans, mesurant 5'6", teint brunâtre, yeux et cheveux bruns, il y demeure toujours lorsqu'il signe son engagement le 1918-07-19 à Montréal; il signe Adriens Ducharme. PPP: son père Félix Ducharme, aussi de St-Jean-de-Matha QC. Adrien était le fils de Félix Ducharme et d'Exilda Archambault (St-Jean-de-Matha, 1890-07-08); il a épousé Marie-Ange Latendresse à St-Charles-Borromée de Joliette le 1919-02-12 (page 247; # 4821)

* Ducharme, Albert, mat. # 719064. Né le 1894-06-22 à Ste-Anne MB, cultivateur, célibataire, catholique, 22 ans, mesurant 5'6", teint foncé, yeux bruns et cheveux noirs, il y demeure toujours lorsqu'il signe (maladroitement) son engagement le 1916-04-01 à Winnipeg. PPP: sa mère Mme E. Ducharme, aussi de Ste-Anne. À mon avis, il s'agit probablement de Charles-Albert-Raymond Ducharme, fils de John Ducharme (décédé en 1900) + Marie Frédéric dit Paul (St-Boniface, 1884-05-05); il épouse Mary Leclerc le 1925-06-25 à Camperville MB (page 104; # 57649).

* Ducharme, Albert, mat. # 3348474. Né le 1894-10-23 à St-Laurent MB, ouvrier agricole, célibataire, catholique, 23 ans 10 mois, mesurant 5' 8", teint foncé,yeux bruns et cheveux noirs, il y demeure toujours lorsqu'il appose sa marque sur sa fiche d'engagement le 1918-08-09 à Winnipeg, après avoir échappé à la conscription (defaulter). PPP: sa mère Mme Louise Ducharme, aussi de St-Laurent MB. De fait, il était né le 1895-10-23, fils de Cuthbert Ducharme (décédé en 1912) + Marie-Louise Lavallée (St-Laurent MB, 1893-11-07). Je ne lui connais pas de mariage, et il serait décédé après 1955-02-17 (page 282; # 24736).

* Ducharme, Alcide [Veilleux, Alcide ?], mat.# 4106479. Né le 1896-02-20 à St-Gabriel-de-Brandon, QC, boulanger, célibataire, catholique, 19 ans et 4 jours, mesurant 5' 5", yeux bruns et cheveux clairs, il s'enrôle le 1915-02-23 à Joliette. PPP: son grand-père Georges Ducharme, demeurant au même endroit. Il signe très lisiblement Alcide Ducharme. Démobilisé le 1917-05-17. Fiche rédigée en français, ce qui est très rare même lorsque le recruteur est francophone. Ce cas est problématique: à ma connaissance, aucun Alcide Ducharme n'est né en ou vers 1896 dans Lanaudière. À mon avis, malgré le nom qui lui est attribué, il s'agit d'Alcide Veilleux, fils de François Veilleux et Dorina Ducharme (né circa 1895, sans doute aux États-Unis). Dorina, fille de Georges Ducharme, décède le 1906-06-13, alors qu'elle est déjà veuve. Au recensement de 1911, Georges, lui même veuf, vit seul avec son petit-fils Alcide Veilleux, dont on dit qu'il est né en février 1898 et est alors âgé de 13 ans: il se vieillit donc de deux ans pour s'enrôler en 1915. Les boulangers étaient généralement exemptés du service militaire, et Alcide a peut-être bénéficié de cette disposition pour être démobilisé avant la fin de la guerre (page 215; # 62493).

* Ducharme, Alexander, mat. # 718724. Né le 1894-06-09 à Ste-Anne MB, cultivateur, célibataire, catholique, mesurant 6', teint foncé, yeux noisettes (hazel) et cheveux noirs, il demeure à Woodridge MB quand il signe (assez péniblement) Alex Ducharme sur sa fiche d'enrôlement le 1916-03-07 à Winnipeg MB. Considéré comme déserteur, il est amené â apposer sa marque sur une autre fiche le 1918-02-18. PPP: son père Francis Ducharme, demeurant aussi à Woodridge. Alexandre est effectivement le fils de Francis Ducharme + Clémence-Geneviève Bruce/Brousse (St-Boniface, 1986-09-06), mais il est né le 1893-06-09 selon l'état civil du Manitoba. Au recensement 1916, il demeure avec son père et est décrit comme un soldat résidant au Manitoba. Il pourrait avoir épousé Flora Lavallée, et être décédé le 1931-09-10 à St-Boniface (page 104; # 7785).

parcheminBas Charron Ducharme

Tous les Charron et Ducharme, et ceux qui s'intéressent à ces familles.