parcheminHaut Charron Ducharme

Bataille de la SommeCharles Charron, matricule 3166134, né le 3 juillet 1897 à Montréal, fils de Palma Charron et Arzélie Laurin, il signe son formulaire d’engagement à Montréal le 10 juillet 1918, il habite avec sa mère au 766 de la rue St Denis. Au recensement de 1921, nous retrouvons Charles comptable qui a épousé Émilia Crevier le 19 juin 1919 à la paroisse Sacré-Cœur-de-Jésus à Montréal, sa mère Arzélie habite avec eux au  408 B rue Montcalm dans le quartier St-Jacques à Montréal. Au recensement de 1911 et dans les annuaires Lovell de 1910 à 1920 Arzélie est veuve de Palma et couturière.  Le 21 avril 1921 Arzélie Laurin-Charron reçoit la visite d’un agent des forces armées canadiennes lui annonçant le décès de son mari. Le 2 octobre 1916 le soldat Charles Palma Charron du 22e bataillon, décède suite à une blessure par balle à la tête lors de la grande bataille de la Somme en France. - Charles Palma Charron, matricule 417710, lorsqu’il signe son engagement le 19 juillet 1915, il est bucheron à Sudbury. Son enrôlement sera accepté le 5 août à Niagara et il sera affecté au 22e régiment de Québec. La référence donnée comme plus proche parent par Charles Palma lors de son enrôlement en 1915 est Joseph Malouf ou Malboeuf à Sudbury.  On retrouve la dernière mention de Palma à Montréal dans l’annuaire Lovell de 1902-1904. Charles Palma est né le 12 septembre 1871 à Ste Dorothée, est fils d’Émilien Charron et Célina Brisebois.  Il a épousé Arzélie Laurin le 28 octobre 1895 à la paroisse Saint-Paul de Montréal. Arzélie est née le 21 décembre 1875 à Sainte-Dorothée. Charles Palma repose en paix au cimetière britannique de Contay dans la Somme en France.

Damien Charron, matricule 2320414, lors de son engament au CEC le 3 août 1917 il est cuisinier à Saint-Boniface, Manitoba et réside au 466 de la rue St-Jean-Baptiste. Né le 24 avril 1875 dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Montréal, il est le fils de Damien Charron et Alliance Larocque. À part la période qu’il aura été dans les forces armées; il sera cuisinier pour la compagnie Brabant construction à Saint-Boniface de 1909 à 1949.  Il décède le 26 juillet 1949 et ses funérailles auront lieu à la cathédrale de Saint-Boniface au Manitoba.

Edgard Charron, matricule 880570 du 186e bataillon, naît le 3 février 1898 à Paincourt, Ontario. Il est l’un des nombreux enfants de Joseph Charron et Édesse Maure. Le premier avril 1916 il est fermier sur Bear Line Rd. à Chatham en Ontario lorsqu’il signe son engagement dans les forces armées. Après son retour de la guerre il émigre à Détroit le 24 janvier 1919. Un an plus tard, il épouse Eleonor Vincent le 5 février 1920 à Détroit. Eleonor décède le 26 novembre 1942 à Lakeview, Montcalm, Michigan. Edgar aura une nouvelle conjointe qui partagera sa vie, Minnie-Dell Johnson. Edgar décède le 14 janvier 1971 à Lakeview, Montcalm, Michigan. Il repose au Mount Hope Cemetery, Mecosta, Michigan. Minni-Dell ira le rejoindre en 2009.

Ovila Charron, matricule 3138782, comme son frère Edgard, il est né à Paincourt, Ontario le premier juillet 1896. Marié à Sophie Rhéaume depuis le 2 octobre 1917 il habite sur la route rurale no. 2 (Bear Line Rd.) à Chatham, Ontario. Il signe pour les forces armées le 17 juin 1918 à London, Ontario. Ovila décède le 10 novembre 1943 à Paincourt et sera inhumé au cimetière Immaculée-Conception de Paincourt.

Émile Charron, matricule 3160815, deuxième enfant d’Alfred Charron et Alphonsine Raby, né le 29 novembre 1896 dans la paroisse Sainte-Cunégonde de Montréal. Émile n’a pas encore 5 ans lorsque son père Alfred décède en 1901. Forgeron, Émile Charron habite sur la rue Berri à Montréal lors de son engagement dans l’armé le 25 mai 1918.  Émile décède à Montréal le 27 novembre1939. Son demi-frère Albert Charette assiste aux funérailles le 29 novembre, journée de l’anniversaire d’Émile.

Ernest Charron, matricule 3158612, né à Montréal le 28 juillet 1892, il est le fils de Joseph Charron et Clémentine Therrien. Il s’engage dans le CEC suite à sa lettre de convocation, le 15 janvier 1918. Il exerce le métier de boucher  et habite au 354 rue de Lanaudière à  Montréal avec son père Joseph et sa belle-mère Malvina Charbonneau. Ernest épouse Adrienne Desjardins le 3 janvier 1923 à la paroisse Saint-Jean-Baptiste à Montréal. Le 14 août 1925 Adrienne décède en mettant au monde un enfant mort-né. Dans les années 1940, toujours boucher Ernest se retrouve du côté de Valleyfield, où il décèdera le 20 février 1969.

Euclide Charron, matricule 61825 du 22e bataillon, journalier lors de son engagement dans les forces le 11 avril 1915. Euclide, fils d’Hormisdas Charron et Olivine Lemelin, est né le 5 février 1893 à Saint-Valentin au Québec. Après avoir divorcé Euclide épouse Rosalie Vautour  le 6 avril 1936 à l'Église Unie St-Jean de Montréal. L’année suivante Rosalie décède. Le 31 janvier 1951 il épousera Rose Bergeron à la paroisse Notre-Dame de Montréal. Euclide décède à l’hôpital des vétérans Queen Mary de Montréal le 27 juin 1959.  Il sera inhumé au cimetière de Saint Hubert le premier juillet.

Ferdinand Charron, matricule 416956 et 2228342, fils d’Adolphe Charron et Mathilde Dagenais né à Montréal le 22 octobre 1876. Il s’enregistre à deux reprises dans le CEC, le 8 mars 1915 et le 2 mars 1817. Tailleur de pierre de métier, il habite en 1917 au 207 rue Carrière à Montréal.

Frank Gérald Charron, matricule 3036083 et 3329123, il signe une première fois son engagement à Iroquois Falls le 2 novembre 1917 et une deuxième fois 22 octobre 1918 à Ottawa. Fils de Louis Charron et Bridget Holmes, né à Pointe-Gatineau le 26 juin 1894, il occupe différentes professions comme comptable et chef de paye. Le 2 octobre 1918 il épousera Mary-Orisa Stevens à Kirkland Lake en Ontario. Il vivra une bonne partie de sa vie avec son épouse à Iroqois Falls en Ontario où ils auront un fils Douglas.

Georges-Edward Charron, matricule 3321489, frère de Frank Gérald, né à Pointe-Gatineau le premier mars 1897, il signe dans les forces armées à Ottawa le 11 mai 1918. Lors de son engagement  il est lumber grainer et habite au 241 ave. Laurier, Hull. Le 22 août 1922 il épouse Marie Effie Chenette à Iroquois Falls. Il décède en 1979 et est inhumé au cimetière Notre-Dame d'Ottawa.

Georges Charron, matricule 3155666, fils d’Étienne Charron et Virginie Gervais, né à La Prairie le 20 janvier 1884 il signe ses papiers à Montréal le 4 juillet 1918.  Fermier, il habite La Prairie. C’est à ce même endroit à l’âge de 39 ans, qu’il épousera Maria Faille le 3 septembre 1923. Il décède le 24 juillet 1952 à Saint-Valentin, Québec.

Georges Charron, matricule 3231484, né le 11 mai 1892 à Pointe-Gatineau, il est le fils de Moïse Charron et Sophie-Éphise Hotte. Georges s’engage dans le CEC le 3 décembre 1918 à Blind River, Ontario où il travaille comme bucheron chez McFadden & Malloy.

Herménégilde Charron, matricule 3163855, s’engage dans les forces vers la fin de la guerre le 18 juin 1918. Il habite au 43 rue Dagenais dans le quartier Saint-Henri à Montréal, tout comme ses parents Joseph Israël Charron et Rose-Anna Nadon. Herménégilde est né le 14 juillet 1896 à Valleyfield, il épouse Agnès Quintin le 24 mars 1927 à la paroisse Saint-Willibrod de Verdun. Il occupera différent métiers dans sa vie d’abord mécanicien, ensuite constable à la Canadian National Railway et aussi pompier. Il décèdera le 26 novembre 1968 à Montréal.

Hervé Charron, matricule 3159526, fils d’Hormisdas Charron et Corinne Lanctôt, il naît dans la paroisse Saint Henri à Montréal le 7 avril 1896. Lorsqu’il s’engage dans les forces armées le premier mai 1918 il réside au 118 rue Sherbrooke ouest à Montréal et il est comptable. Le 5 août 1923 il épouse Bernadette Pelletier à l’église Saint Jean-Baptiste à Montréal. Il décède le premier janvier 1976.

Hormisdas Charron, matricule 3168691, est né le 27 février 1897 à Saint-Denis sur  le Richelieu, il est le fils de Hormisdas Charron et Zéphire Lavigne. Suite à la réception de sa lettre de service obligatoire; Hormisdas, fermier et résidant à Saint-Denis sur  le Richelieu, signe son engagement à Montréal le 22 août 1918. Le 28 janvier 1920 il épouse Marie-Ange Lussier à l’église de Saint-Denis sur  le Richelieu.

Jean-Baptiste Charron, matricule 3321402, fils d’Élie Charron et Régina DeSève, il naît le 11 avril 1896 à Ottawa. Il s’engage dans les forces le 21 mai 1918, commis, il habite chez ses parents au 352 de la rue Booth à Ottawa. Jean-Baptiste épouse Alexina Nadon le 6 octobre 1919 à la paroisse Saint-Jean-Baptiste d'Ottawa. Il décède le 30 juin 1957 et est inhumé au cimetière Notre-Dame, Ottawa.

Jean-Louis Charron, matricule 847346 du 207e bataillon, naît le 19 février 1887 à Cyrville, Ottawa, Ontario. Il est le fils de David Charron et Léocadie Rochon, frère d’Albert Charron, matricule 145629. Lors de son engagement le 3 février 1916, Jean-Louis est cuisinier et habite à Billing's-Bridge, Russell, Ontario.  Il épouse le 23 octobre 1916 Émélie Chénier à la Cathédrale Notre-Dame d'Ottawa. Il décède le 29 mai 1823 au Lady Grey Hospital à Ottawa.

Joseph Charron, matricule 85288, né le 25 avril 1877 à Sainte-Scholastique, fils de Luc Charron et Philomène Gonthier-Larouche. Joseph épouse le 5 août 1905 Élisabeth Brière, veuve de Louis Paquette avec 4 enfants. À son engagement dans le CEC le 26 janvier 1915, il y a 3 filles de plus dans la maisonnée du 581 de la rue Notre-Dame à Montréal et Joseph est constable. Il décède le 23 juillet 1950 à l'Hôpital Queen Mary des vétérans de Montréal.

Joseph Hilarion Charron, matricule 3106692, fils de Bruno Charron et Georgina Mayer est né le 28 avril 1892 à Mattawa en Ontario. Barbier à Mattawa, le premier février 1918 il signe son engagement dans les forces suite à la réception de sa lettre de recrutement. Il épousera à Toronto le 26 octobre 1919 Maud Taylor. Leurs fils Joseph Hilarion né le 14 décembre 1920, sera sergent dans l’Aviation royale du Canada, matricule R90686, lors de la 2e  grande guerre mondiale. Le 11 septembre 1942 son avion sera abattu par l’ennemi. Il repose au Reichswald Forest War Cemetery, Kleve, Klever Landkreis, Nordrhein-Westfalen, Germany.

Léonard-Vincent Charron, matricule 1006430 membres du 228e bataillon, fils de Guillaume/William Charron et Anna-Catherine Tough est né le 8 novembre 1890 à Amprior, Ontario. Lorsqu’il s’engage dans le Corps expéditionnaire canadien le 14 mai 1916, il est épicier à Timmins Ontario. Léonard-Vincent épouse le 26 septembre 1923 Rita Mary Fitzsimmons à la paroisse Saint-Joseph d'Ottawa. Il décède le 11 décembre 1968 à Ottawa, et est inhumé au cimetière Notre-Dame.

Noël Charron, matricule 458636 de la compagne B du 60e bataillon, fils d’Olivier Charron et Olivine Cloutier né le 25 décembre 1898 à St Pierre, Kent, Ontario. Avant son engagement à Montréal dans les forces armées le 3 novembre 1915, il a été pendant un an et demi dans la 7e compagnie des hussards à London, Ontario.

parcheminBas Charron Ducharme

Tous les Charron et Ducharme, et ceux qui s'intéressent à ces familles.