Pierre Charron et Catherine Pillard sont-ils les ancêtres de tous les Charron et les Ducharme du Québec, du Canada et des États-Unis? Loin de là. Pour s'en convaincre, voici un relevé, sans doute incomplet, des différentes familles Charron et Ducharme ayant fait souche en Nouvelle-France.

Les familles Charron (note 1)

Il y eut bien sûr, notre propre ancêtre, Pierre Charron, époux de Catherine Pillard. Postérité sous les noms de Charron et Ducharme.

Jean-Baptiste ou Jean Charron dit Laferrière (de Saintes, Saintonge). Arrivé en 1665, époux d'Anne d'Anneville. Postérité sous les noms de Charron et Laferrière.

Charles Charron dit LaRose Cabanac (de Saint-Agnan, Chartres, Orléanais, France). Époux d'Élizabeth Poupart dite Lafleur. Nombreuse postérité à part égale sous les noms de Charron et Cabana. (www.genealogie.org/famille/charronditcabana)

D'autres Charron sont venus au Canada mais n'ont pas laissé de postérité connue:

Claude Charron, sieur de la Barre (Blois, Orléanais). Cette branche semble s'être éteinte sans postérité masculine à la seconde génération.

Léonard Charron (Angoulême, Angoumois).

Pierre Charron (Saint-Fort-sur-Gironde, Saintonge), époux de Geneviève Chartier.

Martial Charron (Saint-Pierre, Gironde), époux de Marie-Anne Vacher dite Lasertes (mariage annulé).

Notons qu'aux Etats-Unis, le nom Charron a subi de multiples modifications : Sharon, Sharron, Sharrow, Cartwright, etc.

(1) Tiré et adapté du Trait d'union, vol. 5, numéro 1 - Les Charron dit Cabana: l'une des trois familles de Charron au Canada, un article de Jacques J.J. Cabana, ex-président de l'Association des Charron dit Cabana Inc

Les familles Ducharme (note 2)

François Charron dit Ducharme, troisième fils de Pierre et Catherine Pillard, époux de Marguerite Piette. Surnom apparu vers 1701. Nombreuse descendance, connue depuis la fin du 19ème siècle sous le seul patronyme de Ducharme.

Fiacre Ducharme, membre de la Grande recrue de 1653, époux de Marie Pacreau. À noter que dans ce cas le nom Ducharme n'est pas un surnom, mais bien le nom d'origine.

Joseph-Marie Tétreault dit Ducharme, marié à Anne Jarret. Surnom apparu vers 1700.

Jean-François Provencher dit Ducharme, fils de Sébastien Provencher, époux de Marguerite Moreau. Surnom apparu vers 1699. Descendance sous le nom de Provencher et de Ducharme.

Jacques Lesourd dit Ducharme, époux de Marie-Anne Dumas. Surnom apparu vers 1740.

François Repoche dit Ducharme, époux de Catherine Gaboury. Surnom apparu vers 1677.

Jean Morin dit Ducharme, époux de Élisabeth Hubert en 1715, fils de Pierre et Marie Martin, de Port-Royal, Acadie. Cette lignée semble éteinte.

André Ducharme, arrivé à Champlain en 1827.

Nous notons par ailleurs que certains Ducharme ont eux-mêmes adopté d'autres surnoms. C'est le cas en particulier des suivants :

Joseph Ducharme dit Lambert, marié à Léonie Massicotte en 1875.

Louis Ducharme dit Saint-Denis, marié à Scholastique Bissonnette en 1826.

Georges Ducharme dit Massé (Moorse). Surnom apparu vers 1850 à Worcester, MA.

Joseph Ducharme dit La Verdure. Surnom apparu vers 1757 à Montréal.

Joseph Ducharme dit Marron, fils d'Étienne Ducharme et Marie Marion. Surnom apparu vers 1847 en Colombie-Britannique.

Aux États-Unis, le nom Ducharme a subi aussi de multiples modifications : Ducharmes, Du Charme, Du Charm, Ducharm, Duchan, Dushan, Duscham, etc.

(2) Tiré du Trait d'union, vol. 4, numéro 2 - Liste des différentes familles Ducharme, par Émile Ducharme