parcheminHaut Charron Ducharme

We are sorry - There is no English version available for this article, please use translation facilities of your browser.

2007 - A Summer of commemoration in Longueuil

350e anniversaire de Longueuil

Depuis 15 ans, les relations entre Pierre Charron et la seigneurie de Longueuil ont fait l’objet de plusieurs articles dans le Trait d’union. Les célébrations entourant le 350ème anniversaire de Longueuil nous ont donné l’occasion de souligner l’importance de ces liens. En effet, l’installation de Pierre Charron à Longueuil a marqué de façon décisive l’histoire et la généalogie de notre famille, car Pierre et son épouse Catherine Pillard y ont passé plus de la moitié de leur vie en Nouvelle-France. Plusieurs de leurs enfants s’y sont aussi installés, épousant des hommes ou des femmes issus des autres pionniers de cette seigneurie; il en a été de même de leurs descendants.

La famille Charron et Longueuil sont donc étroitement liés depuis plus de trois cents ans. Ceci supporte amplement la décision de notre association de choisir cette ville pour rendre hommage à nos ancêtres Pierre et Catherine par le dévoilement d’une plaque commémorative. Il était aussi normal que notre association participe au dévoilement du monument qui reconnaît à sa juste valeur la contribution de ces pionniers au développement de la ville.

longueuil 3

Comme la majorité de nos membres n’a pu participer à ces deux activités, nous ne saurions mieux faire que de les décrire brièvement et, pour la postérité, de les illustrer à l’aide de quelques unes des photos prises lors de ces événements.

longueuil 1Inauguration du monument aux pionniers

Ce dévoilement a eu lieu le 24 juin 2007, jour de la Fête nationale du Québec, par une chaleur torride, en présence d’une centaine de personnes, représentants notamment le milieu culturel et politique de Longueuil. Six membres ou amis de l’association assistaient à la cérémonie, qui fût suivie d’un cocktail dans un parc de Longueuil.

Le monument est situé dans un parc gazonné, accessible en tout temps, en bordure de la rue St-Charles, à l’angle nord-ouest de la rue Saint-Antoine. Cet emplacement est au coeur même du Vieux-Longueuil, à une rue à peine de la co-cathédrale Saint-Antoine-de-Padoue. Il est certain que nos ancêtres Pierre et Catherine ont circulé à cet endroit. Le monument, est constitué d’une vingtaine de stèles, lesquelles font cercle autour de celle consacrée à Charles Le Moyne, premier seigneur de Longueuil. Chaque stèle est dédiée à une famille pionnière, qui est identifiée à son sommet.

Dévoilement de la plaque commémorative

Plus de 50 membres et amis de notre association se sont réunis le 26 août dernier pour assister à ce dévoilement et participer aux activités qui l’entouraient. De ce nombre, prenons la peine de souligner que six étaient venus des États-Unis, soit Jonathan Flynn (# 203), son épouse Jennifer, et leur fille Mairead, venus du Massachusetts, ainsi que Dennis Ducharme (# 313), son épouse Betty et sa soeur Patricia, venus pour leur part du Kentucky. C’est avec une grande joie que nous les avons accueillis sur la terre de nos ancêtres communs.

Tel que prévu l’activité qui, selon les commentaires reçus s’est déroulée à la satisfaction de tous les participants, a débuté par une messe dans la co-cathédrale St-Antoine-de-Padoue, dont la visite vaut à elle seule le déplacement : il s’agit sans contredit de l’un des plus beaux monuments de l’art religieux au Québec. Nous avons été surpris et heureux d’entendre le célébrant, dans son allocution de bienvenue, mentionner la présence de notre groupe à cette messe.

longueuil 2À la messe a succédé un vin d’honneur dans la salle de réunion du musée de la co-cathédrale, puis le dévoilement de la plaque commémorative et la visite du musée. La visite a été elle-même suivie d’un excellent repas dans un restaurant du voisinage. En après-midi, une grande partie de notre groupe a suivi le président de la Société d’histoire de Longueuil, M. Louis Lemoine, dans une visite guidée du Vieux-Longueuil, laquelle nous a mené jusqu’à l’emplacement même de la terre concédée à nos ancêtres par Charles Le Moyne.

Cette concession est en effet connue : une terre «en bois debout», actuellement située au croisement des rues Saint-Charles et Auvergne, à quelques arpents à l’est de la co-cathédrale et de son musée. En recevant cette concession, comment Pierre et Catherine auraient-ils pu se douter qu’ils seraient à l’origine d’une si prodigieuse descendance?

longueuil 5De Pierre et Catherine jusqu’à nous, nos ancêtres ont défriché, combattu, travaillé, enfanté, nourri, prié, espéré. Ils ont subi des épreuves et des échecs, mais vécu aussi des réussites plus nombreuses, accompagnées de grandes joies. C’est grâce et à cause de leurs efforts et de leur persévérance que nous pouvons et devons maintenant leur rendre ce témoignage de reconnaissance, qui leur était dû depuis longtemps.

Le Musée de la co-cathédrale de Longueuil est situé au rez-de-chaussée de la co-cathédrale, dont la façade donne sur la rue St-Charles. On accède cependant au musée par l’entrée latérale, au 132 Chemin de Chambly. L’entrée du musée est gratuite, mais il est préférable de téléphoner pour vérifier les heures d’ouverture et  prendre rendez-vous si nécessaire (450-677-3659).

Outre le fait qu’il constitue désormais un lieu de ralliement pour les familles Charron et Ducharme, le musée est très intéressant à visiter. Essentiellement musée d’art religieux, il  contient plus de 135 éléments, dont certains remontent aux origines de la paroisse (1698).

Il est bien connu que la co-cathédrale est située à l’emplacement du château fort des seigneurs de Longueuil. De fait, la chapelle du château servit d’église paroissiale de 1698 à 1725. Nos ancêtres Pierre et Catherine y sont certainement venus à plus d’une reprise. Une ouverture pratiquée dans un mur du musée permet d’apercevoir la crypte, qui contient plus de 100 enfeus [1] contenant les tombes de divers paroissiens notables. 

Les Charron et les Ducharme issus de Pierre et Catherine ont maintenant deux raisons de plus de visiter Longueuil. Ils peuvent ainsi de mettre leurs pas dans les pas de leurs ancêtres et de s’imaginer ce qu’a pu être leur vie il y a plus de trois cent ans. Pour une visite du Vieux-Longueuil à pied, il faut compter de 60 à 90 minutes.

longueuil 4

 


[1] Enfeu : Niche funéraire à fond plat pratiquée dans les murs d’une église pour y recevoir des tombes.

parcheminBas Charron Ducharme

All Charrons and Ducharmes, as well as anyone interested in these families.